Enfin, nous revoilà !

Après cette dernière année si difficile pour tous.tes, contrariée sous bien des aspects, notre motivation plus profonde, aux côtés des artistes, des salles, de toutes les personnes qui travaillent dans le spectacle vivant, n’a jamais faibli ; avec pour but premier de porter le jazz et toutes ses musiques voisines au plus près du public de Montpellier et de sa métropole.

Après le report irrémédiable du festival de novembre 2020, nous avions espéré jusqu’au dernier moment pouvoir proposer une édition de printemps au mois de mai, en vain. Après toutes ces péripéties, notre conviction que la musique est une nécessité, un droit culturel inhérent à nos vies, n’en n’est que plus renforcée, et c’est avec un plaisir évident que nous pouvons enfin annoncer la programmation du 13e Koa Jazz Festival !

Cette 13e édition, que nous attendions tant, est placée sous les signes de la poésie et du renouveau. 

Tout d’abord la poésie qui réunit le vocal chimiste André Minvielle et le groupe Papanosh autour des textes de Jacques Prévert au Chai du Terral, mais également celle naturellement musicale du pianiste italien Enrico Pieranunzi, véritable légende du jazz européen qui viendra avec son sublime trio au Jam (et qui a écrit le morceau « Don’t Forget the Poet » !).
La poésie de la musique envoûtante de la pianiste et compositrice Eve Risser, qui viendra à Victoire 2 à la tête du Groô #2, orchestre d’étudiants jazz de la région Occitanie porté par le réseau Occijazz, et dont nous avons pu profiter en 2019 de la 1ère édition dirigée par Fred Pallem. 
Enfin, la poésie du 4tet de la flûtiste Evlyn Andria, qui mêle un jazz harmoniquement libéré aux couleurs de l’Océan Indien et de l’Afrique, pour un concert suivi d’une jam-session au Dôme.

C’est aussi l’édition du renouveau avec la venue de l’Orchestre des jeunes de l’ONJ, dirigé par l’ancien chef de l’Orchestre National de Jazz et toujours pianiste Denis Badault, réunissant 18 jeunes de France et d’Europe, pour une résidence, un projet avec l’Ensemble Jazz du Conservatoire, et un concert dans l’auditorium de la Cité des Arts – le nouveau Conservatoire de Montpellier.
Un renouveau qui sera féminin à Saussan avec la venue de Høst, 4tet dirigé par la saxophoniste toulousaine Carla Gaudré qui présentera un 2nd opus entre jazz et post-rock, et celui du trio de la pianiste Sandra Cipolat, qui introduira sa nouvelle création autour des musiques de films – un renouveau qui sera aussi masculin avec le trio du claviériste Alex Herer « Nunataq », musique délibérément éthérée et contemplative, qui se chargera de la 1ère partie de Pieranunzi au Jam.

Enfin c’est également une édition sous le signe du partage, avec en clôture le groupe du bassiste marocain Fwad Darwich entre musique gnawa et jazz, qui délectera nos pavillons lors du brunch musical et dominical à la Tendresse.

Nous remercions bien évidemment tous nos partenaires, et nous vous attendons donc bien nombreux pour le 13e Koa Jazz Festival, car oui, enfin, nous revoilà ! 

Avec tendresse, 
Le Collectif Koa.